28 Mai. 2015

Que dois-je fournir à mon graphiste : des images en pixels ou en vecteurs?

Que dois-je fournir à mon graphiste : des images en pixels ou en vecteurs?
28 mai 2015,
 0

Lorsque vous voulez réaliser un projet en communication graphique pour du matériel imprimé ou pour une utilisation sur le Web, il est important de fournir à votre graphiste tous les logos et toutes les photographies dans le bon mode graphique pour assurer un rendu optimal. Il existe deux modes graphiques : le mode matriciel (en pixels/points) et le mode vectoriel (en vecteurs/traits).

Voici les avantages dont vous bénéficierez en fournissant dès le départ à votre graphiste les bons fichiers pour vos projets :

  • Gain de temps et augmentation de la productivité
  • Réduction des coûts de réalisation infographique
  • Qualité visuelle optimale de vos documents
  • Flexibilité accrue de la conception graphique
  • Conformité des couleurs
  • Etc.

Dans cet article, nous démystifions la différence entre les deux modes graphiques, ce qui vous aidera à mieux comprendre la terminologie utilisée dans notre univers graphique et à être mieux outillé pour discuter de vos projets avec votre graphiste!

Image comparative pixels et vecteurs

 

Pixels : le mode matriciel

PixelsLe pixel (souvent abrégé px), est la plus petite unité d’une image en mode points affichée sur un écran. On peut associer une couleur et une intensité à chaque pixel. En variant l’intensité des pixels, on peut faire apparaître des milliers de couleurs différentes. La quantité de pixels qui compose une image détermine sa résolution. Quand on perçoit qu’une image est pixellisée (les petits carrés qui la composent sont visibles à l’œil nu), c’est que sa résolution est trop basse. Pour éviter ce phénomène, vous devez vous assurer que les images utilisées dans vos projets sont fournies à la résolution la plus élevée possible.

 

 

La résolution des images : le fameux DPI…

Le terme DPI (dots per inch), ou PPP (points par pouce) en français, est une unité de précision communément utilisée pour désigner le nombre de pixels distincts par pouce qui peuvent être créés sur un écran. C’est l’unité de mesure de la résolution. Plus sa valeur est élevée, plus grande sera la qualité d’une image.

Le choix de la bonne résolution d’une image est donc très important, car celle-ci détermine le nombre d’informations constituant une ligne d’un pouce sur un imprimé. Plus le DPI de l’image est élevé, plus le nombre d’informations par pouce sera important, et plus l’image imprimée sera donc claire et précise. Inversement, plus le DPI est faible, moins l’information à convertir sera importante, ce qui produira une image moins nette.

Pour plus d’information sur la résolution ou le DPI d’une image, nous vous invitons à lire notre article sur le sujet : Qu’est-ce que la résolution ou le DPI d’une image?

Les formats d’enregistrement de fichiers à privilégier pour les images en mode matriciel (pixels/points) sont :

  • PSD (Adobe Photoshop) : format original permettant de conserver les calques et les couches en transparence. Idéal pour les montages photographiques.
  • JPG (qualité maximum) : format de compression d’images. Idéal pour les photographies originales.

 

Vecteurs : le mode vectoriel

VecteursUn vecteur est un trait constitué de points d’ancrage à chaque extrémité. Un logiciel de dessin tel qu’Adobe Illustrator utilise les courbes de Bézier pour créer des traits et des formes tramées. Les images créées en dessin vectoriel sont indépendantes de la résolution, c’est-à-dire qu’elles gagnent en qualité si on les agrandit pour mieux les observer. Elles peuvent donc être redimensionnées sans perte de qualité en comparaison avec les images en mode matriciel (pixels).

Les images en mode vectoriel sont tout indiquées pour la création d’un logo ou d’une signature d’entreprise et parfaites pour créer des fichiers avec fond transparent.

 

Le format d’enregistrement de fichiers à privilégier pour les images en mode vectoriel (vecteurs/traits) est :

  • AI (Adobe Illustrator) : format original permettant de conserver les calques et les couches en transparence. Idéal pour les logos et signatures d’entreprise.

 

L’ordre logique à respecter lors de la réalisation de vos projets

Connaissant les deux modes graphiques, il est plus facile de prévoir dès le départ le bon mode de création de vos images et de définir un ordre logique pour la réalisation de vos projets.

Dans un scénario idéal, nous vous recommandons de faire réaliser les outils de communication qui seront imprimés en premier, en commençant par le plus grand format, pour passer ensuite aux outils électroniques. Les outils électroniques, tels que les images pour votre site Web ou pour vos pages sur les réseaux sociaux, pourront être réalisés à partir des objets à imprimer en en réduisant la résolution (le nombre de pixels) en fonction de l’utilisation désirée, mais l’inverse est impossible sans perte de qualité… On peut éliminer des pixels, mais on ne peut en ajouter sans affecter la qualité d’une image.

Si, conformément à votre stratégie, vous devez d’abord développer les outils électroniques, faites concevoir l’identité visuelle en mode vectoriel, ou en mode matriciel à la meilleure résolution possible. Vous vous assurerez ainsi d’avoir en main les images nécessaires lorsque le temps sera venu de réaliser les outils imprimés, afin de conserver un visuel identique et de qualité égale sur tous vos outils de communication.

N’hésitez surtout pas à interagir avec nous en posant vos questions sous forme de commentaires au bas de cet article, ou en communiquant avec nous au 418 822-1105. Nous vous répondrons avec plaisir!

 

Avec plus de 20 ans d'expérience en communication graphique et en gestion de projets, Mélanie est une passionnée de tout ce qui touche à la communication graphique, au monde du Web, au marketing et à l'art visuel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *